Les études à l’étranger

Choisir de partir étudier à l’étranger dans le cadre des programmes de mobilité internationale vise à renforcer les compétences des étudiants.

Acquérir de nouvelles compétences linguistiques, interculturelles, professionnelle et universitaire apporte des atouts indispensables pour votre avenir.

Les mobilités internationales s’adressent aux étudiants souhaitant effectuer une Licence 3 ou un Master 1 à l’étranger 

Les démarches à effectuer

Une mobilité études se prépare une année à l’avance. Il est nécessaire de s’informer auprès du BRI l’année précédant le départ (année de Licence 2 pour un départ envisagé en Licence 3, année de Licence 3 pour un départ envisagé en Master 1 sous réserve d’admission en Master 1 et de l’obtention de l’accord du Responsable du Master concerné).

Une réunion d’information est organisée par le BRI chaque année fin octobre / début novembre pour des mobilités concernant l’année suivante.

Des dossiers de candidatures seront à déposer et une sélection sera effectuée par le BRI de la composante (dossier universitaire, niveau de langue, motivation)

Les informations sont communiquées sur le panneau d’affichage devant le BRI (bâtiment 1, 2ème étage)

Campagne des mobilités 2022/2023 (à venir)

Le niveau de langue

Les universités partenaires demandent que votre niveau de langue soit certifié par un document officiel.

Pour les universités exclusivement ou partiellement anglophones, le TOEFL (vous pouvez consulter le site www.toefl.org ) ou TOEIC sont indispensables.

Des sessions de TOEIC sont organisées à la Faculté de Droit et de Science Politique en partenariat avec le département des Langues Juridiques. Une session est réservée aux étudiants souhaitant postuler pour un séjour en mobilité. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter le BRI.

La validation de l’année d’échange

Vous partez étudier une année à l’étranger, dans un établissement partenaire tout en restant inscrit à la Faculté de Droit et de Science Politique de Montpellier. Vous vous acquittez des droits de scolarité auprès de votre université d’origine quel que soit le programme d’échange.

Un contrat d’études mentionnant les matières suivies à l’étranger doit être visé par le Responsable Pédagogique RI de la discipline concernée, par celui de l’université d’accueil et par l’étudiant. Vous devrez suivre des cours à hauteur de 60 ECTS pour l’année universitaire (soit 30 ECTS par semestre).

A la fin de l’échange, un relevé de notes étranger sera remis au BRI de la Faculté de Droit et de Science politique de Montpellier. Une retranscription  des notes sera alors effectuée selon une grille d’équivalence des notes afin de délivrer un relevé de notes et/ou un diplôme de votre établissement  français d’origine, tenant compte des grades ECTS.

Les différents programmes d’études

Étudier à l’étranger

Erasmus+

Le programme Erasmus + favorise les projets de mobilité et de coopération en Europe ainsi que la coopération entre pays européens ou non. Il renforce les compétences, soutient l’innovation et l’internationalisation et promeut la transparence et la cohérence des outils de reconnaissance et de validation des compétences.

Ce programme d’échange en Europe s’adresse :

  • aux étudiants : il s’agit d’effectuer une période d’études ou de stage encadrée par l’université d’envoi et l’université d’accueil.
  • aux personnels enseignants : effectuer une mission d’enseignement
  • aux personnels : effectuer une période de formation

La Faculté de Droit et de Science Politique possède des accords pour chacun de ses deux domaines d’études dans plus de 20 pays européens, soit plus de 70 universités européennes.

Conventions d’échange

Ces programmes d’échange ciblent généralement les pays extra-européens avec lesquels la Faculté de Droit et de Science Politique a conclu un partenariat bilatéral n’étant pas régi par le dispositif Erasmus+.

BCI (Bureau de la Coopération Internationale)

C’est un programme d’échange d’étudiants avec des universités québécoises exclusivement, régi par des modalités de sélection spécifiques.

Pour candidater, vous devez vous rapprocher du Bureau des Relations Internationales selon les dates fixées par ce dernier.

Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter le site BCI

http://echanges-etudiants.bci-qc.ca/

Les financements

Il existe différents types de financements mais tous ne sont pas cumulables, les étudiants en études ou en stage dans le cadre d’une mobilité internationale peuvent obtenir des informations auprès de leur BRI ou en consultant la page suivante :

Une mobilité à l’étranger doit se préparer bien en amont et notamment sur le plan financier.

Informations Utiles

Les frais de transports, logements, démarches administratives… sont à la charge des étudiants en mobilité.

Stages

Si vous souhaitez effectuer un stage à l’étranger, vous devez effectuer plusieurs démarches :

  • Vous assurer auprès de votre scolarité de la faisabilité de ce stage
  • Obtenir une convention de stage

Pour plus d’informations : https://droit.edu.umontpellier.fr/formations/stages/

Les financements

Il existe différents types de financements mais tous ne sont pas cumulables, les étudiants en études ou en stage dans le cadre d’une mobilité internationale peuvent obtenir des informations auprès de leur BRI ou en consultant la page suivante :

Une mobilité à l’étranger doit se préparer bien en amont et notamment sur le plan financier.